Pose de la première pierre de l'unité de production de serviettes hygiéniques Uzima

La pose de la première pierre de l'unité de production de serviettes hygiéniques Uzima a eu lieu le 4 septembre 2020 dans le secteur de Mahama, district de Kirehe. La cérémonie s'est déroulée en présence de la fondatrice de la Maison Shalom, Mme Marguerite Barankitse, du directeur pays de la Maison Shalom, Mr. Richard Nijimbere, secrétaire exécutif du secteur de Mahama, le responsable du camp de Mahama (MINEMA), le coordinateur santé publique du HCR, d'autres partenaires et bénéficiaires. 
Après le mot d'ouverture du chef de bureau de Mahama de la Maison shalom, les invités d'honneur ont été invités à poser la première pierre qui marquera le début officiel de la construction de UZIMA. 
Cette unité vient résoudre de nombreuses difficultés et problèmes rencontrés par la communauté de Mahama, qu'il s'agisse des réfugiés ou des locaux. Ces serviettes hygiéniques aideront les femmes et les jeunes filles qui ne peuvent généralement pas se payer des produits hygiéniques en raison de difficultés financières. Comme l'a confirmé une des bénéficiaires en disant qu': "il y a beaucoup de filles qui doivent utiliser d'autres méthodes non hygiéniques qui les rendent mal à l'aise et qui peuvent leur causer d'autres problèmes." 
L'objectif principal du projet est de restaurer la dignité des femmes et des jeunes filles. Nous avons constaté les difficultés auxquelles les filles sont confrontées, comme le fait de devoir s'absenter de l'école par manque de produits hygiéniques appropriés pendant leurs menstruations ou le fait d'avoir honte en raison de la stigmatisation et du tabou associés aux menstruations. 
Comme l'a rappelé Mme Marguerite : "L'unité de production emploiera également de nombreuses femmes de la communauté d'accueil et du camp de réfugiés, ce qui améliorera leur niveau de vie". Elle a également ajouté que : "Les serviettes hygiéniques seront vendues à un prix très abordable et seront réutilisables, contrairement aux autres produits disponibles sur le marché".
Ce projet a été très bien accueilli par le secrétaire exécutif du secteur de Mahama, Mr. Claudius Karahamuheto, qui a souligné que "ce grand projet vient renforcer une initiative existante du gouvernement du Rwanda appelée "icyumba cy'umukobwa" - la chambre des filles - qui a contribué à réduire considérablement le nombre de filles qui doivent manquer l'école de nombreux jours à cause de leurs menstruations".

Nous continuons à remercier tous nos partenaires dans le monde entier qui continuent à soutenir nos communautés de filles et de femmes. En tant que Maison Shalom, nous continuerons à défendre la cause des filles et des femmes.